Le jour où je suis partie, de Charlotte Bousquet

Tidir vit dans un village du Maroc. Elle aime le lieu où elle habite, ces montagnes. Sa famille est importante, surtout sa grand-mère qui gère une coopérative. Mais elle souffre de la mort de sa meilleure amie. Mais elle ne veut pas se marier à quelqu’un qu’elle n’aime pas. Mais elle étouffe. Alors elle part pour se rendre à la marche des femmes qui aura lieu à Rabat.

Au cours de son voyage, le lecteur suit ses pensées, ses rencontres, son chemin intérieur.

Ce livre jeunesse est un roman d’apprentissage où l’héroïne est attachante, vraie, forte, avec ses faiblesses, ses doutes. Elle rencontre une multitude de personnes sur sa route, diverses.

Par contre, le rôle de Lilian, un jeune garçon français, qu’elle rencontre en route, facilite un peu trop l’histoire. C’est dommage même si ça permet à une amitié fille-garçon intéressante de se développer.

Un bon roman sur la solidarité, la condition des femmes, l’entraide, l’amitié et la construction de soi. Un beau roman à lire ado et même adulte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :